Le Petit Mousse

Qui donc repose ainsi face à l'océan, dans cet enclot de fusains torturés par le vent ?

Nul ne le saura sans doute jamais.

"Le 2 octobre 1829, près de Port-Navalo, la mer rejette un cadavre ayant séjourné plus de 2 mois dans l'eau et que personne ne peut reconnaître.

C'est un homme d'une trentaine d'années ...

Sur le gilet et pantalons, des boutons de cuivre avec ancres et canons".

Tragique destin pour ce marin désormais appelé "Le Petit Mousse".

Sur les conseils du médecin, le corps difficilement transportable fut "enveloppé dans un drap blanc" et inhumé sur place.

Cette nuit il pleuvait, la marée était haute,

Un brouillard lourd et gris couvrait toute la côte.

Les brisants aboyaient comme des chiens, le flot

Aux pleurs du ciel profond joignait son noir sanglot...

Des marins en détresse appelaientà leur aide ...

(Extrait d'un poème de Victor Hugo)

 

Mairie d'ARZON

Agrandir
Agrandir